Résultat de recherche

Bière et vin, complémentaires ou concurrents ? De plus en plus complémentaires, assurément, au point que de nombreuses passerelles commencent à voir le jour. En effet, le développement important des brasseries dans toute la France est parvenu jusqu’aux oreilles des vignerons de nos régions viticoles. Surfant sur l’engouement pour la bière, et certainement amusés par la possibilité de fermenter un nouveau breuvage, certains d’entre eux brassent des bières dans leurs domaines, ou non loin, aux arômes tanniques et aux subtiles saveurs caractéristiques du vin.

Bière et vin : mélange de saveurs

C’est ainsi que la jeune brasserie Verdus, détenue par la famille propriétaire du Château Le Grand Verdus en Gironde depuis 1810, utilise aujourd’hui une partie de son raisin – initialement récolté pour le vin – pour produire un jus qui vient aromatiser leurs bières. Ils nous proposent une Pale Ale au jus de raisin de Merlot ou encore une IPA au jus de raisin de Cabernet Sauvignon.

En Alsace, autre région viticole majeure, la brasserie Perle met en avant le patrimoine brassicole et vinicole en réalisant une bière rousse à l’appellation « Perle dans les Vignes », brassée avec ¾ de moût de malt d’orge et ¼ de moût provenant d’un assemblage de jus de raisin de Riesling et de Gewurztraminer intégré à la fin de l’ébullition. Ici, le brasseur a privilégié le travail sur les raisins pour les arômes et les saveurs, tenant compte du moment de la récolte des raisins et du cépage. Titrant à 8,8°, on se laisse surprendre par ses arômes de pêches et d’abricots au nez. En bouche, on apprécie l’acidité et les saveurs typiques des 2 cépages équilibrés par une légère amertume provenant du houblon alsacien Triskel.

D’autres formes de collaborations entre brasseurs et viticulteurs voient également le jour.

Bière et vin : le vieillissement en barriques

Avant la révolution industrielle, les fûts et barriques étaient traditionnellement utilisés pour la vente de bière. Aujourd’hui, des viticulteurs cèdent des barriques de vin aux brasseurs qui les utilisent pour le vieillissement de leurs bières.

La bière supportant très bien la garde en fût, ce dernier apporte des notes boisées, vanillées, et d’autres arômes liés au vin contenu précédemment dans cette même barrique. C’est ainsi que la brasserie Effet Papillon à Mérignac en Gironde a réalisé un Imperial Stout appelé « From Saint-Emilion With love » titrant à 9°, aux notes de chocolat noir et de café et dont la rondeur et les notes tanniques sont issues du vieillissement de 6 mois en barrique de Saint-Emilion Grand cru.

Toutes ces collaborations ou « intrusions » dans le domaine du vin et de la bière nous offrent des bières complexes, souvent puissantes, parfois proches de l’univers des spiritueux si l’on prend l’exemple des Imperial Stout vieillis en fûts de vin. Elles ravissent tout aussi bien les amateurs de bières que de vin par le mariage subtil et harmonieux des arômes et saveurs de l’un et l’autre.

Ce qui existe avec le vin existe aussi avec d’autres alcools : ainsi, on ne compte plus les brasseries proposant d’excellents Imperial Stout, Brunes, Triples ou Barley Wine vieillis en fûts de Cognac, Armagnac et autre Bourbons.

Si la dégustation de bières vous intéresse, n’hésitez pas à vous inscrire à nos cours de biérologie (https://tourisme.echappee-biere.fr/produits/atelier-bierologie/) ou à réserver votre atelier de dégustation sous format bar à bières dans le cadre de vos événements personnels ou professionnels (https://event.echappee-biere.fr/portfolio-item/bar-a-bieres/) à Bordeaux, Lille, Strasbourg, Bruxelles ainsi que dans toute la France.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *