Les brasseries écolo

L’urgence écologique, et c’est tant mieux, trouve une caisse de résonance dans le monde brassicole. De nombreuses brasseries se convertissent ainsi au bio, à des degrés différents. Mini tout d’horizon :

Languedoc : Brasserie Alaryk, Béziers

La brasserie Alaryk, c’est la brasserie qui se développe le plus rapidement dans le Languedoc, à grand coups de fermenteurs, et de placement dans les réseaux de distribution locaux, nationaux et internationaux. Sébastien Alary, le patron, a fait ses armes justement dans la distribution de bière à une époque pas si lointaine où, dans le Languedoc, le grand public ne connaissait rien à la bière, qui se résumait à une blonde industrielle de soif.

Une production la plus locale possible

Il y a 3 ans, il a fondé avec Jean-Olivier Rieusset, responsable de production, une marque qualitative, hautement reconnaissable grâce à sa bouteille ronde telle une petite flasque. Au- delà du marketing, il faut noter l’engagement des deux compères en terme d’éco responsabilité. En effet, les recettes sont toutes BIO, et largement inspirées des styles belges. Une production française, 100% bio et sans additifs. Les céréales sont cultivées en France, les houblons sont français mais pas seulement, car la production actuelle ne permet pas de satisfaire les besoins de la brasserie. Une partie des houblons bio vient donc de l’étranger, et notamment d’Allemagne. C’est d’ailleurs la limite de la bière BIO en France : aujourd’hui, les matières premières locales labellisées manques cruellement, au regard de la demande.

Un investissement pour des matières premières à proximité

Voilà pourquoi la brasserie Alaryk est à l’initiative de deux projets : un sur le développement de champs d’orge, l’autre de houblonnières. Les houblonnières sont déjà sorties de terre à 800m de la brasserie sur Béziers. Développé sous de grandes serres par des ingénieurs agronomes, le projet est prometteur, les récoltes ayant été conséquentes. Que ce soit avec la céréale ou le houblon, le but de Sébastien et Jean-Olivier est à terme d’être autosuffisants en matière première. Les pouvoirs publics de l’Hérault ne s’y sont d’ailleurs pas trompés, en remettant à la brasserie Alaryk dès 2016 le trophée de l’engagement responsable pour une TPE. Avec un passage de 7000HL à 10000HL de capacité de production en 2020, et près de 10 salariés, nous sommes face à un acteur important de l’univers “microbrasserie” qui ne néglige pas son engagement en matière d’environnement sous prétexte d’un besoin de développement économique. Un projet global et intelligent pour la filière.

En Aquitaine : Brasserie LALUNE, Bordeaux

Située rive droite en bord de Garonne, au cœur du port de la Lune, la brasserie LaLune s’est inscrite dans une démarche écolo forte.

Un éco-système 100% Sud Ouest

Elle fait partie intégrante du Darwin-écosystème qui milite pour la transition écologique et a transformé des anciennes friches en un quartier culturel, sportif et gourmand éco-conçu et éco-géré.

Les brasseurs élaborent une gamme de bières 100 % bio produites à base de céréales bio cultivées dans le Lot & Garonne et maltées non loin par la « Malterie du Vieux Silo » à Salvagnac, dans le Tarn (81). Des produits 100% Sud-Ouest !

Une installation tournée vers le renouvelable

Pour aller plus loin, ils ont pensé l’ensemble des installations de la brasserie dans une démarche environnementale responsable. On y trouve des installations géothermiques, de l’électricité 100% renouvelable ENERCOOP, des cuves isolées pour éviter la perte de chaleur, des approvisionnements locaux et une distribution raisonnée avec des solutions de transports « douces ».

Côté déchets, leurs drèches sont revalorisées sur trois filières courtes : alimentation élevage Bio, champignonnière Bio et boulangerie Bio.

Plus d’informations : https://brasseurs-lalune.fr/

En Alsace : Brasseries La Narcose (Scharrachbergheim) et Meteor (Hochfelden)

Economie circulaire, circuits courts, zéro déchets…des concepts et des gestes ! Pour illustrer les actions concrètes menées en Alsace, focus sur deux brasseries : la Narcose et Meteor! La première est à Scharrachbergheim ( ! ), la seconde à Hochfelden.

Toutes deux, à leur échelle, agissent pour des pratiques écologiques, autour d’un geste simple : le recyclage de leur bouteille. La Narcose ( https://www.lanarcose.com/recyclage-bouteilles ), sur la base du volontariat, invite ses clients à rincer les bouteilles (le but étant de faire un premier prélavage en ôtant le dépôt de levure) avant de les rendre à la brasserie. Cette démarche complète la philosophie écologique de la brasserie, dont les bières sont labellisées AB Bio.

La bouteille consignée porteuse de sens

Meteor est membre fondateur, avec l’association Zéro déchet Strasbourg et deux autres entreprises alsaciennes, du réseau « Alsace Consigne » ( https://alsaceconsigne.fr/ ). Objectif de ce réseau : développer la bouteille consignée, qui sur toute sa durée de vie, n’émet que 21% des gaz à effets de serre émis par une bouteille en verre dit « perdu ». A comparaison avec le verre perdu, le consigné contribue également à diminuer l’énergie primaire consommée ( -76%) ainsi que la consommation d’eau utilisée pour la fabrication de la bouteille (- 33 %). Et si en plus, la bière bouteille est consommée en local, dans un rayon proche des lieux de production, l’empreinte carbone diminue également très nettement ! Pour les plus curieux, visitez le site de l’Ademe  (https://www.ademe.fr/analyse-10-dispositifs-reemploi-reutilisation-demballages-menagers-verre), qui passe au crible une dizaine e dispositifs de consigne. A noter que Meteor pratique la consigne depuis plus de 50 ans…Jetzt Geht’s los !!!…

Hauts de France : Brasserie Moulin d’Ascq, Villeneuve d’Ascq (59)

La brasserie Moulins d’Ascq, dans le nord de la France, fait partie des pionnières en France quand on parle d’écologie.

Une brasserie pionnière

Toutes ses bières sont 100% bio depuis sa création en 1999. Matthieu Lepoutre, le fondateur de la brasserie, a dès le début choisi d’utiliser des produits exclusivement issus de l’agriculture biologique afin de maîtriser la qualité et la provenance de ses matières premières :

 » Pour moi, l’agriculture biologique permet de conserver le goût d’origine des ingrédients que j’utilise et d’en connaitre précisément la provenance. Nos fournisseurs sont comme nous : des artisans amoureux de leur produit. Nous participons ensemble à développer un système économique différent qui valorise le travail de l’ensemble de la filière ».

Son outil de production est au centre d’une ferme entièrement dédié à l’agriculture biologique, qui accueille également une boulangerie, deux restaurants et un magasin bio. La brasserie est partenaire d’Enercoop, un fournisseur d’énergie 100% renouvelable.

Des initiatives tout au long de la chaîne de valeur

Des initiatives mises en place en amont mais aussi en aval de la chaîne de production:

  • Revalorisation des drêches par un agriculteur biologique pour l’alimentation de ses vaches.
  • Transports éco-responsables: 1/3 des livraisons effectuées en véhicule utilisant du biogaz & expérimentation du transport fluvial.
  • Expérimentation de la consigne basée sur le volontariat du consommateur, via le projet Consigne-Hauts-de-France.

Matthieu et Alban, son associé depuis 2015, lancent par ailleurs en 2019 un projet participatif : ils proposent aux habitants des alentours de faire pousser chez eux du houblon, qu’ils collecteront et utiliseront pour brasser une bière collaborative !

Enfin, la brasserie est en train de faire peau neuve : dans quelques mois, celle-ci sera sise dans un bâtiment HQE autonome en énergie.

https://www.moulinsdascq.fr/

> Pour info, plusieurs de ces brasseries font partie du programme de notre Nuit de la Bière 2020 !!

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *