Blog

Qu’on soit bien clairs : on ne parle pas ici du mauvais goût dans la bière en elle-même – pour l’essentiel, on ne les a pas goûtées – mais bien du mauvais goût dans son nom ou son packaging. Ah, vous nous trouvez méchants ? Attendez de voir…

Top 1 du mauvais goût dans la bière – Les bières à l’effigie d’Hitler.

Là, on tient le champion des champions. Le Pape – ou plutôt le Fürher – du mauvais goût. Une société italienne – « I vini nostalgici » –  commercialise, apparemment depuis plusieurs années, des bières à l’effigie de personnages qui ont marqué l’histoire. Bon, si c’était Nelson Mandela, Gandhi et Jean Moulin, ça serait plutôt cool. Mais on en est loin : celles qui se vendent plutôt pas mal dans les rayons des supérettes italiennes représentent tout simplement Adolf Hitler. Oui, oui, le mec de la Shoah, des camps d’extermination et tout ce qui va avec. Mais pas d’inquiétude pour les amateurs de dictateurs d’un autre style, les étiquettes Staline et Mussolini existent aussi.

Top 2 du mauvais goût dans la bière – La gamme Kékette.

On se demande souvent pourquoi la bière ne jouit pas du même prestige que le vin. OK il y a en France une histoire viticole multiséculaire qui laisse peu de place à la bière. Mais pas que. On peut aussi affirmer que certains brasseurs tirent une belle balle dans le pied  du secteur brassicole – voire vident le barillet – en donnant à leur bière des noms super classes. Le meilleur exemple ? Les bières La Kékette. Qui se déclinent tout naturellement en Kékette Red ou Kékette extra large. Qui s’achètent en coffrets habilement nommés « La fessée » ou « La Kékette taille XL » et qui contiennent, outre les bières des bracelets portant la mention « Un petit coup de Kékette ? ». Sur le site de la brasserie, avant l’onglet contact, il est écrit « La Kékette vous turlupine ? ».

Top 3 du mauvais goût dans la bière – La Sal’hop.

Fin 2017, à Tourcoing, un caviste a eu une sacrée bonne idée : faire faire une bière pour son magasin, qu’il appellerait la « Sal’hop ». Pour info, « hop » en anglais veut dire houblon. Difficile, dans ces conditions, de résister au plaisir du calembour. Surtout que derrière, il n’y avait plus qu’à dérouler en baptisant la soirée de lancement du breuvage « Le lâcher de sal’hop ». Pour info, la bière a été quasi immédiatement interdite à la vente car jugée ouvertement sexiste. Ah bon ?

Top 4 du mauvais goût dans la bière – La bière Jacquie et Michel.

Pas grand chose à dire. Une bière qui reprend le nom d’un site porno, c’est juste pas classe. Le pire, c’est que ça se vend bien.

Top 5 du mauvais goût dans la bière – Les bières qui montrent des fesses…

Certains brasseurs doivent avoir un problème avec leur sexualité. En soi, ce n’est ni grave, ni dégradant, ni critiquable. Ce qui devient juste dérangeant, c’est quand ils se sentent obligés de poser leurs fantasmes sexuels sur leurs étiquettes de bière. En gros, pour être clair, qu’ils rêvent de sodomie ne regarde pas trop les  consommateurs. Vous ne comprenez pas ? J’explique. L’Alsacienne blonde, la Pigs Ass Porter, La Sans-culotte ou bien d’autres encore proposent des étiquettes avec des femmes – ou des cochons, d’ailleurs – montrant ostensiblement leurs fesses, pour rester poli. Il faut arrêter avec ça.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *